Les Consécrations partielles réalisées par différents papes

À partir du moment où sœur Lucie révéla le deuxième Secret en 1942, avec la requête de la consécration de la Russie, divers papes ont réalisé des consécrations similaires à celles demandées par Notre-Dame, sans remplir cependant les conditions précises de ses requêtes.

Voici ci-dessous un tableau montrant le degré auquel ces diverses consécrations, sous les papes Pie XII, Paul VI et Jean-Paul II, ont correspondu aux six caractéristiques requises et listées ci-dessus.

Synthèse des tentatives de consécration par les papes

Date Pape 1) Ordre à tous les évêques 2) Consécration 3) de la Russie 4) au Cœur Immaculé de Marie 5) avec un acte public de réparation 6) Approbation de la dévotion réparatrice
  Oct. 1942 Pie XII Non Oui Non (3) Oui Non Non
  Déc. 1942 Pie XII Non Oui Non (3) Oui Non Non
  Juillet 1952 Pie XII Non Oui Oui Oui Non Non
  Nov. 1964 Paul VI Non (1) Non (2) Non Non Non Non
  Juin 1981 Jean-Paul II Non Non (2) Non Non Non Non
  Déc. 1981 Jean-Paul II Non Non (2) Non Non Non Non
  Mai 1982 Jean-Paul II Non (1) Oui Non (3) Non Non Non
  Mars 1984 Jean-Paul II Oui Oui Non (3) Non Non Non

Note 1 : Paul VI ne donna aucun ordre aux évêques. Jean-Paul II déclara simplement que son acte était “en union spirituelle” avec les évêques.
Note 2 : le terme utilisé durant ces actes était “confier” et pas “consacrer”.
Note 3 : La formule utilisée par Pie XII était : “particulièrement pour les peuples qui vous professent une dévotion particulière et parmi lesquels aucun foyer n’aurait manqué d’honorer votre icône vénérable.” Les mots utilisés par Jean-Paul II sont : les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande (donatio) et de cette “consécration” et “les peuples desquels vous attendez cette consécration et offrande.”

Le point commun de tous ces actes est qu’aucun d’entre eux ne fut associé à un acte public de réparation et qu’aucun pape ne promit d’approuver la communion des cinq premiers samedis du mois. De plus, sur ces huit actes, seulement cinq sont d’authentiques consécrations et seulement celle de Pie XII fut adressée au Cœur Immaculé de Marie. Seul Jean-Paul II fit ce qu’il put pour y associer les évêques. Enfin, la Russie ne fut nommée qu’une seule fois par Pie XII en 1952. Dans les sept autres cas, soit elle ne fut pas nommée, soit ce fut de manière dissimulée.

En conclusion, même si ces consécrations du monde purent porter quelques fruits, la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie, dans les conditions demandées par Notre-Dame, n’a pas encore eu lieu. Deux faits confirment cette conclusion : vingt-cinq ans après la dernière consécration, la conversion de la Russie promise par la Sainte Vierge n’a toujours pas eu lieu et sœur Lucie, contre toute opposition, affirma jusqu’en 1989 que les consécrations faites jusque-là ne correspondent pas aux demandes de Notre-Dame.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s